[Tendance] La consommation collaborative : partager pour mieux consommer

Le 07 / 11 / 12 | Posté par Romain Levesque
[Tendance] La consommation collaborative : partager pour mieux consommer

La consommation collaborative est en plein essor. L’une des 10 idées qui vont changer le monde selon le magazine Time est le hit-word de l’année 2012.

Modèle économique basé sur le partage, l'échange, le troc, le commerce ou la location d'accès à des produits, par opposition à la propriété, le terme a pourtant été inventé en 1978 par deux chercheurs américains qui s’intéressait au partage de voiture. Il a depuis été popularisé par Rachel Botsman et Roo Rogers, les co-auteurs de « What's Mine Is Yours: The Rise of Collaborative Consumption ». Rachel Botsman voit la consommation collaborative comme une révolution sociale et économique qui permet aux gens de « créer de la valeur en partageant des ressources de manière à équilibrer ses intérêts personnels avec le bien de l'ensemble de la communauté ». 

 

Internet, clef de voute de la consommation collaborative

 

En soi, la consommation collaborative n’est pas une nouveauté. Le troc, l’échange, la vente ou le prêt entre particuliers sont des modes de distribution et de partage vieux comme le monde. Cependant, ces modes d’échange étaient bien devenus désuets avec l’essor de la consommation de masse.
Mais à l’heure d’un ralentissement généralisé de l’économie mondiale associé au développement d’une consommation plus raisonnée, ces modes de distribution de biens et de services sont revenus au gout du jour.
Surtout, l’émergence d’internet et du web social ont permis de créer les conditions nécessaires à la mise en place d’un partage de biens et de services à grande échelle. Les plateformes et sites web proposant des achats groupés, la location, la revente, ou l’échange entre particuliers se sont ainsi multipliés. De vrais communautés se sont formées sur le web et partagent aussi des informations et des savoirs qui permettent de mieux consommer ou de sortir de la logique purement consumériste.

 

Un phénomène global

 

Terrain de jeu des geeks et des bobos à l’origine, la consommation collaborative est en train de se démocratiser et par incidence, de prendre son envol économique. Des plateformes comme Ebay ou Groupon génèrent déjà des milliards de dollars et le consommateur évalue de mieux en mieux son intérêt à partager. Le secteur est en pleine effervescence et les innovations se multiplient. Dans un contexte de raréfaction des ressources naturelles et de l’évolution des attentes des consommateurs vers une consommation plus responsable, les acteurs économiques traditionnels sont également amenés à faire évoluer leurs offres de biens et de services comme en témoigne le système AutoLib.

 

Pour aller plus loin, découvrez cette petite vidéo pédagogique produite par Adésias et OuiShare et relisez le SFR Player #6 sur le Partage.  



 Les 3 formes de consommation collaborative de Rachel Botsman  

Les product service systems consiste en la mise à disposition du plus grand nombre d’un bien de consommation. Le bien se transforme alors en service. L’autopartage fait ainsi de la voiture un service. On n’achète plus une voiture mais le service : l’utilisation d’une voiture pour un temps donné. Les vélos en libre-service comme le Velib’ répondent à la même logique. De même, la location entre particuliers de biens comme une perceuse ou une télévision fonctionne sur le même principe. Il s’agit d’un moyen de rentabiliser un bien dont on ne fait pas l’usage quotidiennement.   Ex : franceautopartage, zilok...etc 

Les systèmes de redistribution organisent le changement de propriétaire d’un bien. C’est le principe des plateformes web de revente entre particuliers, de dons mais aussi d’échanges de biens. Fini donc les petites annonces à éplucher ou les week-ends passés dans les vide-greniers à chercher un vélo ou une bande dessinée introuvable ! Ex : le bon coin, ebay, myrecyclestuff...etc. 

Les styles de vie collaboratifs regroupent les formules de partage de ressources immatérielles entre particuliers : espace, temps, argent, compétences. Couchsurfing, Colunching, Coworking, Cohabitat, Crowdfunding, Achats groupés font ainsi partie de cette catégorie.  Ex : ulule, La ruche qui dit oui, babeldoor, couchsurfing, covoiturage, la cantine...etc. 

Vos réactions (0)

Rédiger un commentaire

Erreur champs du nom

Erreur champs du mail

Erreur champs du message

CAPTCHA